Fino

Cours d'Esperanto (Senlime-Verviers)

LECON 9 (phase 1 : écouter - comprendre - répéter)

  1. Qu'est-ce qui se passe en Belgique?
  2. Apparemment rien de grave ne se passe.
  3. Des députés apprennent l'Espéranto.
  4. Des espérantistes préparent un congrès.
  5. Une armée défend le pays.
  6. Jean-Marie n'est de nouveau pas dans le studio.
  7. Oh, que fait-il donc?
  8. Il est peut-être malade.
  9. Vous travaillez trop (beaucoup) dans le studio.
  10. Quelle heure est-il?
  11. Il est neuf heures et dix-huit minutes.
SYNTHESE

Le nom complément direct (c-à-d. non précédé d'une préposition) prend, ainsi que l'adjectif qui l'accompagne, la terminaison "n" (accusatif): lernanto tradukas belan kanton (un étudiant tranduit un beau chant); tiu kanto priskribas lernanton (ce chant décrit un étudiant).

L'adverbe est caractérisé par la terminaison "e": ebla (possible), eblas... (il est possible...), eble (peut-être, possiblement).

Teksto verkita de Esperantista Grupo Verviersa (Senlime)
sub la afabla kontrolo de Claude Piron.